Perturbations géobiologiques [1ère partie] – Vertus #5

Aucun commentaire

La magnétothérapie n’est pas du charlatanisme, mais une science. C’est par la publication d’informations de qualité que nous vous proposons de découvrir les divers aspects de la magnétothérapie. Cette série est tirée du livre Les Vertus du magnétisme : seul et unique ouvrage s’appuyant sur des références vérifiées et vérifiables car répertoriées en fin d’ouvrage.

AVERTISSEMENT POLARITÉ

Perturbations géobiologiques [1ère partie]

Les tests ci-dessus permettent de vérifier un effet quasi instantané du magnétisme. En revanche, à long terme, la perturbation de l’homogénéité du géomagnétisme dans les chambres est suspectée d’entraîner des effets nocifs.

Au premier abord, l’éminent physicien allemand Robert Endrôs peut être jugé excessif lorsqu’il affirme que « la dégénérescence cellulaire apparaissant lors du cancer s’avère être le résultat d’une perturbation électromagnétique du milieu ambiant » ; et pourtant cela ne surprendra pas outre mesure le biomagnéticien, car, par exemple, l’exposition de plantes causerait une acidité de la sève légèrement plus importante avec le pôle Nord (près d’une demi unité pH).

schéma champs magnétiques en trois dimensions

Des études américaines et allemandes portant sur des lieux perturbés font ressortir des déséquilibres hormonaux et de l’acidité des liquides du corps.

Ces troubles apparaissent lorsqu’on en subit les variations à long terme. En effet, l’ensemble des nuits qu’une personne passe au lit représente vingt à trente années entières de son existence. En outre, le dormeur étant quasiment immobile et toujours au même endroit, la perturbation s’exerce à longueur d’années sur le même point du corps.

Ainsi, une perturbation géomagnétique localisée sous la tête, au centre de laquelle se trouve la glande épiphyse qui est particulièrement active la nuit, peut amoindrir la sécrétion de mélatonine, hormone naturelle répertoriée comme anti-radicaux libres, anti-vieillissement et peut-être aussi comme renfort contre virus et asthme. La mélatonine contribue aussi à la solidité des os et à la force musculaire. Le Pr Wurtmann du MIT (Etats-Unis) a montré que la baisse graduelle de la production de mélatonine est liée à l’âge et constitue une sorte d’horloge biologique du vieillissement : vers 30 ans elle décline, vers 45 ans elle baisse de moitié, etc.

Le grand Descartes, outre son intérêt pour les aimants, avait pressenti l’extrême importance de l’épiphyse, aussi appelée pinéale, puisqu’il a écrit qu’elle était le « siège de l’âme ». D’après les disciples modernes de Darwin, elle est une réminiscence du troisième oeil des premiers vertébrés, troisième oeil dont certaines espèces actuelles sont encore pourvues pour estimer l’ensoleillement afin d’ajuster leurs couleurs au milieu environnant, pour mieux s’y dissimuler.

Dans la série les Vertus du magnétisme :

Il n'y a pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *