04 78 25 47 47 Lundi au vendredi de 9h à 18h

Magnétothérapie : comment ça marche ?

Depuis des siècles, tant dans la médecine traditionnelle chinoise qu’occidentale, la magnétothérapie est utilisée afin de soulager les douleurs et d’accélérer les processus de guérison.

Malgré tout, ce n’est que récemment que la science a commencé à s’emparer du sujet. La magnétothérapie est ainsi encore un champ actif de la recherche scientifique médicale. Et beaucoup de ses bienfaits restent à découvrir.

Cependant, la science moderne permet aujourd’hui d’expliquer certains des complexes processus physico-chimiques qui se cachent derrière ces formidables propriétés. Explorons les trois principaux domaines d’application de la magnétothérapie.

Effet anti-douleur

L’effet antalgique des aimants à usage thérapeutique est particulièrement recherché. En effet, il permet d’atténuer, voir de supprimer certaines douleurs sans aucun recourt aux molécules chimiques, et donc, sans effets secondaires.

Cet effet antalgique s’explique par le fonctionnement même de notre corps. Ainsi, l’ensemble des informations des différentes parties de notre organisme sont envoyées au cerveau via les nerfs.

Ces informations, appelées influx nerveux, ne sont autre que de petits courants électriques. Dès lors, sachant qu’électricité et magnétisme sont indissociables (on produit l’électricité avec des aimants et tout courant électrique créé un champ magnétique), il apparaît comme évident que l’action des aimants puisse interagir avec la transmission d’information, et notamment, du signal de la douleur.

Pierre Martignac, auteur des Vertus du Magnétisme, l’ouvrage de référence sur la magnétothérapie, l’explique justement très bien :

Le passage d’un influx le long d’une fibre nerveuse créé un champ magnétique. Ainsi, les aimants en influençant la course des électrons, influencent aussi l’excitabilité des nerfs. D’où leur effet anti-douleur très net.

L’application d’un aimant sur une zone douloureuse peut aller jusqu’à totalement supprimer la transmission du signal de la douleur.

Ainsi, c’est en 1997 que le journal scientifique de renommée internationale The Lancet, révèle les conclusions d’une étude menée sur le soulagement des douleurs par thérapie magnétique. L’étude menée en double aveugle contre placebo démontre l’efficacité sur les douleurs dans 76 % des cas.

Effet réparateur

On peut plus aisément parler d’effets réparateurs, que d’un seul effet. La magnétothérapie s’avère efficace dans de très nombreuses affections, notamment :

Cette liste n’est bien entendu par exhaustive, mais ce sont là parmi les applications médicales les plus courantes. Sans entrer dans les détails cas par cas, tentons d’en synthétiser les grands mécanismes.

Tout d’abord, les substances réparatrices des cellules ont besoin d’une excitation extérieure pour être activées. Ainsi que le souligne le Dr. Nieper – médecin officiel du Président des États-Unis Donald Reagan – certaines de ces substances sont extrêmement excitables par l’électromagnétisme, et l’exposition aux aimants permet de décupler leurs effets réparateurs.

De plus, les champs magnétiques renforcent la polarisation électrique des membranes cellulaires, ce qui stimule leur fonctionnement.

Par ailleurs, le magnétisme accroît localement le débit sanguin et la perméabilité des vaisseaux. Cela permet un approvisionnement accru en tout ce que le sang transporte :

En parallèle, l’évacuation des déchets métaboliques s’en trouve accélérée. C’est pourquoi le sang constitue un moyen d’action privilégié.

visualisation de l'effet anti-douleur d'un aimant thérapeutique
Les aimants permettent de cibler avec précision une zone perturbée en se plaçant simplement dessus

Enfin, l’effet absolument indispensable du magnétisme terrestre a été mis en évidence dans les années 80, lors des premiers programmes spatiaux habités. Le Dr. Richard Broeringmeyer, alors à la tête du service de médecine de la NASA, et en charge de surveiller tous les paramètres médicaux des astronautes, constate que les séjours dans l’espace ont un effet très négatifs sur la santé.

Après un séjour dans l’espace, les astronautes reviennent malades et avec une densité osseuse faiblement inquiétante. Après de nombreuses recherches, le Dr. Broeringmeyer s’est aperçu que cela provenait de l’absence de champ magnétique dans l’espace. Il découvre alors que l’application de champs magnétique à certaines fréquences produisent des réponses spécifiques de l’organisme.

Ainsi, la fréquence de pulsation naturelle du champs magnétique terrestre de 7,96 Hertz, est favorable à de bas niveaux de stress, à une meilleure relaxation et à un sommeil réparateur. Depuis ces découvertes, les combinaisons et les vaisseaux des spationautes embarquent des aimants leur permettant d’être immergés dans un champ magnétique, même en l’absence du rayonnement terrestre.

Équilibre et énergie

Nous l’avons vu, il ne fait aucun doute que notre organisme, baigné par le magnétisme terrestre depuis la nuit des temps, en a un besoin vital.

Pourtant, il y a 2000 ans, le magnétisme terrestre était deux fois plus important qu’aujourd’hui, et il continue à décroitre. Le corps est lui-même animé par une énergie électromagnétique : notre cerveau, nos cellules, notre cœur fonctionnent avec cette énergie. Son absence signifie l’arrêt des courants électrique de notre corps, autrement dit, la mort, constatée en médecine par l’encéphalogramme plat.

Comme l’a souligné le Dr. Nieper, les substances réparatrices sécrétées par les cellules ont besoin d’une excitation extérieure pour être activées. Or, la baisse continue du champ magnétique terrestre, ne permet plus d’apporter un magnétisme suffisamment puissant pour un fonctionnement optimal de ces cellules.

En outre, une étude menée sur 20 000 personnes à l’hôpital Isuku de Tokyo, au Japon, conclue que « la carence en magnétisme » est responsable de maux courants tels que raideur, lourdeurs ou fatigue.

Par ailleurs, le Professeur J-B. Baron, directeur de recherche au CNRS et responsable du certificat de Biomagnétisme de la Faculté de Médecine de Paris-Nord, a découvert que les zones du corps douloureuses ou affaiblies ont un déséquilibre de leur champ électromagnétique.

Ce déséquilibre est renforcé et amplifié par notre vie moderne et par les pollutions électromagnétiques de toutes sortes qui perturbent notre environnement quotidien : wifi, ondes des téléphones et antennes relais, appareils électriques… Comme l’explique l’article sur les perturbations géobiologiques, ces perturbations ont d’autant plus d’influence lors de notre sommeil.

La dégénérescence cellulaire apparaissant lors du cancer s’avère être le résultat d’une perturbation électromagnétique du milieu ambiant.

Robert Endrôs, physicien

Dans ces conditions, notre organisme et nos cellules se retrouvent désorientées et, comme l’explique le Dr. Tanios, ces perturbations ont des effets multiples : déséquilibres, somatiques, neurologiques, psychiatriques etc. C’est pourquoi il convient de prêter une attention toute particulière à notre environnement et qu’il peut s’avérer nécessaire de procéder à un rééquilibrage plus global.