Rapide point sur les effets du chlore au robinet

3 commentaires

Il y a quelques décennies, les autorités des pays développés devaient encore lutter contre les choléra, hépatite, dysenterie, etc, transmis par l’eau. La chloration protège de ces attaques infectieuses, et d’autres moins tragiques, en tuant les bactéries et virus de l’eau car le chlore est un violent poison. Il suffirait de prendre une grande inspiration dans un sot de chlore de piscine ou de boire de la Javel pour s’en rendre compte !

La chloration de l’eau, même à faible concentration, se fait au prix d’une toxicité qui nous empoisonne un peu comme le tabac : inoffensive à court terme, l’eau chlorée devient nuisible quand elle est absorbée sur des années. Sans parler de son arrière goût désagréable.

Le chlore, comme le brome, est une molécule très oxydante, donc hyper corrosive pour les tissus corporels, à tel point que les ménagères savent qu’il faut éviter le contact prolongé des vêtements avec l’eau de javel.

« Le chlore […] provoque une libération d’oxygène naissant, ce qui produit la plupart des lésions tissulaires, et d’acide chlorhydrique, ce qui en augmente l’effet. L’acide chlorhydrique est rapidement transformé dans l’organisme en acide hypochloreux (HOC), qui perméabilise les membranes cellulaires »

Institut National de Recherche et de Sécurité

En outre, il se combine avec les matières organiques en suspension dans l’eau et forme des sous produits cancérigènes. La littérature scientifique répertorie des liens avec le cancer de l’intestin, de la vessie, des maladies cardio-vasculaires, etc.

Le taux de cancer des personnes buvant de l’eau chlorée est 93% plus élevé que chez ceux buvant une eau sans chlore.

US Council of Environnemental Quality

Enfin, cette molécule agresse notre flore intestinale, indispensable à la fin de notre digestion et à la production de certaines vitamines.

Le chlore étant une sorte de bombe à retardement, l’éliminer est une mesure de préservation de la santé, surtout dans les usages alimentaires où cette eau va pénétrer toutes nos cellules : eau de boisson, café, infusions, eau intégrée dans des plats comme les potages, sorbets, riz, etc.

Déjà 3 réponses, rejoignez la discussion !

Maryse dit :

8 juin 2015

Bonjour, Est-ce que lorsqu'on laisse une carafe d'eau du robinet quelques heures dans la cuisine, le chlore s'évapore-t-il ? (avec aimants ?) Je constate qu'elle n'a plus le gout du chlore, mais s'est-il évaporer ?

Alphapole dit :

10 juin 2015

Oui le chlore s'évapore à condition qu'on laisse un récipient bien ouvert plusieurs heures. Les aimants accélèrent effectivement le dégazage de tous les types de gaz contenus dans l'eau. La détection du gout et de l'odeur du chlore, variable selon les personnes, ne signifie pas qu'il n'y a plus de chlore car on ne le sent plus en dessous d'un certain seuil.

Justin Perou dit :

18 décembre 2016

lors de la distribution de l'eau dans les villes,y a-t-il une partie de chlore qui s'evapore avant d'atteindre les robinets??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *