Hormone de croissance et sommeil

2 commentaires

Régénère les cellules

L’hormone de croissance est une hormone, sécrétée par le cerveau, qui permet de grandir quand on est jeune puis aux cellules de se régénérer quand on est adulte : cœur, muscles, peau, os, cheveux reflètent notre âge biologique.
Elle est la mère de toutes les autres hormones, donc la plus efficace sur tous les organes.

Sécrétion en chute libre

La sécrétion de cette hormone a des ennemis :

  • L’âge : il est normal de récupérer moins vite en vieillissant car le corps sécrète 14% d’hormone de croissance en moins chaque dizaine d’année ! On en « fait » 500 microgrammes par 24 heures à vingt ans contre 200 à 40 ans et 25 à 80 ans. D’où le vieillissement qui apparaît extérieurement… et aussi celui de l’intérieur de notre corps qui est pernicieux car invisible,
  • L’insomnie : l’hormone de croissance étant secrétée principalement pendant le sommeil du début de nuit, les insomnies de ce moment en sont le fossoyeur. Ceci enclenche un phénomène de vieillissement prématuré si cela se produit plusieurs nuits de suite et surtout régulièrement.

Stimulateurs naturels

Il est intéressant de disposer de moyens naturels pour booster la fabrication de l’hormone de croissance :

  • L’exercice physique, l’idéal étant d’intercaler des périodes de repos et de sport. Un jour sur deux est un excellent rythme,
  • La qualité du sommeil : le Kit Nuit peut y aider par la génération d’un environnement magnétique idéal. Une sorte de bulle magnétique enveloppe le dormeur,
  • Un complément alimentaire de mélatonine. Elle est délivrée sur ordonnance en France et en vente libre dans certains pays de la CEE : on la trouve par exemple au rayon diététique de certains supermarchés espagnols ! Le mieux étant de demander conseil à son thérapeute.

En conclusion, l’exercice physique couplé à un sommeil réparateur est le meilleurs anti-vieillissement !

Déjà 2 réponses, rejoignez la discussion !

Rouzière Ginette dit :

3 novembre 2015

Quad vous parlez de "sommeil" nécessaire à la production de l'hormone de croissance, vous ne dites pas qu'il s'agit de sommeil DE NUIT. Il me semble que cette hormone n'est pas fabriquée (ou en moindre quantité) en cas de sommeil de jour (quand les gens travaillent en brigades, type 3X8 ou autres...Qu'en est-il vraiment ?

Alphapole dit :

12 novembre 2015

Votre question depasse nos connaissances ! Cependant, voici un debut de reponse qu'on trouve sur internet : la sécrétion de l'hormone de croissance par l'adénohypophyse est pulsatile : il y a des pics de nuit après l'endormissement (lors des phases de sommeil lent profond, où la concentration monte à 12 ng/ml environ chez l'adulte) ; il existe aussi des pics de jour spontanés ou favorisés par différents stimulus : stress, effort physique, hypoglycémie brutale (ex. : augmentation très importante et rapide après injection d'insuline) ou progressive (jeûne), froid, traumatisme chirurgical, perfusion de certaines molécules. fr.wikipedia.org/wiki/Hormone_de_croissance#S.C3.A9cr.C3.A9tion_d.27hormone_de_croissance Bonne journee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *