149,00€ 178,00€


Double Kit Nuit
Intense relaxation, pour deux

Ensemble de 2 kits pour lits à 2 places, soit 6 dalles : prix dégressif.

Non seulement le champ naturel terrestre s’est affaibli d’environ 50 % ces derniers siècles (New Encyclopedia Britannica) mais le champ ambiant des habitations est altéré par les ferraillages de béton armé ; les masses métalliques telles que voitures, réfrigérateur ; les perturbations naturelles du sol, etc… Les 3 dalles du « Kit Nuit Physiomag » se glissent sous le matelas pour créer un « cocon » magnétique homogène à la fois en intensité et en polarité.

Elles régularisent ainsi le magnétisme naturel ambiant. Grâce à ce cocon d’énergie, le Kit Nuit libère aussi de la contrainte d’orientation car il superpose son magnétisme à celui de la Terre.

Son secret : ce kit est le seul à recréer le champ géomagnétique tel qu’il était à son apogée. Chaque dalle du Kit Nuit est faite de millions de microscopiques cristaux magnétiques noyés dans le caoutchouc et génère ainsi un champ homogène. Chaque dalle a 2 faces : une face bleue apaisante et une face jaune à utiliser en cas de crampes nocturnes.

équilibre Kit Nuit

Le lot de six dalles :

  • Compatible avec toutes les literies
  • Dimensions exceptionnelles de chaque dalle : 41 cm x 37 cm
  • Magnétique sur 100% de la surface
  • Garantie 5 ans
  • Sans entretien nécessaire
  • Revêtu de PVC lavable
  • Poids 2 kg de matière active (par dalle)

N.B. : si un des dormeurs mesure plus de 1,80 m, il nécessite l’usage d’une 4ème dalle pour son côté du lit pour avoir un magnétisme homogène sur toute la longueur de son corps (voir « Dalle supplémentaire« ).

Livré avec mode d’emploi

Bien être

logo paris match

Si vous dormez mal, si vous vous réveillez fatigué, si vous souffrez de troubles inexplicables, c’est la faute de votre lit mal placé dans une maison saine… ou bien placé dans une maison malsaine. Comment savoir ? Quelles précautions prendre ?

POURQUOI UNE MEDECINE DE L’HABITAT ?

Parce que le mal des maisons existe. Il est dû à des nappes d’eau souterraines, à des ondes cosmiques, ou à des radiations telluriques. Dès que la « cause maison » est trouvée, reconnue, éliminée, la guérison est rapide, parfois spectaculaire. Les travaux du Docteur Picard, à Moulins, dans les années 60, ceux du Docteur Hartmann, en Allemagne, précédemment, ont montré que 60 à 70% des maladies sont conditionnées par le lieu d’habitation. Tout être vivant est une « machine » électromagnétique, sensible aux harmonies du cosmos et aux rayons perturbateurs.

POURQUOI LE LIT ?

Nous y passons le tiers de notre vie, or c’est autour de lui que s’exercent les rayons dits de Hartmann, les influences telluriques. Car traditionnellement, les lits sont placés contre les cloisons, les parois, les murs où se trouvent des capteurs de toute sorte : prises électriques, câbles d’antenne, cordons de téléphone, sonnettes, commutateurs, etc… Ils drainent des surcharges de courants vagabonds qui multiplient les ondes nocives quand la zone est sur un nœud critique.

QUELS SONT LES SYMPTOMES ?

Les mauvais réveils (cœur qui bat, fatigue), les insomnies, les crampes fréquentes, les « impatiences » (fourmis dans les jambes), les maux de tête, les allergies. Tout ce qui est chronique, quand on est depuis longtemps dans les lieux et tout ce qui est subit quand on vient de s’y installer. Il faut prendre très au sérieux les réflexes : besoin de changer de lit, d’aller dormir sur le divan du salon pour retrouver le sommeil. Par exemple, un enfant qui ne peut dormir dans son lit et qui sombre dans le sommeil dès qu’il est dans celui de ses parents ne fait pas forcément un caprice.

DANS LE LIT CONJUGAL

Dans un couple, chacun s’installe définitivement à une place (70% des femmes à gauche). On a vu, à l’occasion d’un divorce, disparaître des malaises.

LORSQU’ON FAIT CONSTRUIRE SA MAISON ?

De l’environnement aux matériaux, les risques de pollutions insidieuses sont nombreux, qu’elles soient chimiques, électriques ou sonores. C’est bien évidemment, dès la réalisation des plans qu’il faut se pencher sur ces problèmes. Bien sûr, on peut toujours assainir une maison.

MARIE-HELENE BOFFA