Quel est le meilleur matériau pour stocker l’eau pure ?

10 commentaires

On nous pose régulièrement la question du meilleur matériau pour stocker l’eau. Voici tout d’abord un article de presse puis quelques conseils :

comment stocker votre eau de consommation, par l'observer

Verre ou plastique pour nos eaux minérales.

C’est une polémique qui a fait couler beaucoup d’encre ! Que faut-il en penser ? Le danger du plastique est-il vraiment si important ? Reconnaissons que la matière de base qui est utilisée pour la fabrication des bouteilles en plastique, le PVC (Poly-Chlorure de Vinyl) n’est pas sans danger.

Des expériences ont mis en évidence des potentialités cancérigènes chez les animaux. Les ouvriers qui travaillent dans les usines de fabrication du PVC semblent aussi développer plus facilement des manifestations cancéreuses que les ouvriers des autres branches de l’industrie en général. Pour le consommateur qui est en contact avec le produit fini et stable, c’est une autre situation que nous allons nuancer. Une expérience intéressante a été réalisée par le Laboratoire de Toxicologie de la Faculté des Sciences de Toulouse. En voici les résultats.

Le plastique est dangereux : oui mais !

L’expérience a consisté à mesurer la teneur exprimée en ppm (partie par million), c’est à dire la recherche la plus fine, à la limite de l’homéopathie, de PVC contenu dans une bouteille de 1,5 litre d’eau du Mont Roucous.

Deux mesures ont été réalisées :

  • un dosage correspondant à un séjour de l’eau de quelques semaines dans la bouteille plastique
  • un dosage après un séjour de l’eau d’une année dans le récipient plastique.

C’est une expérience poussée, car une bouteille d’eau n’est généralement pas stockée aussi longtemps avant d’être consommée.

  • Premier dosage : 0 ppm,
  • deuxième dosage : 2 ppm de PVC.

ll faut reconnaître que nous sommes là dans une échelle sub-homéopathique et qu’à cette dose aucun danger n’existe. Mais alors où est le problème ? Il ne vient pas directement du PVC, mais du liquide qui est en contact avec lui…

Quand le dosage est fait avec des eaux très minéralisées type Evian, Contrexeville, Vittel, Vichy, ces dernières contenant jusqu’à plus de 4 grammes de sels bicarbonatés-sodiques, nous retrouvons des quantités très importantes de PVC dans les sels de ces eaux.

Quand l’eau ne contient que des traces de minéraux, il n’y a pas d’hydrolyse et le PVC reste stable. Rappelons que l’eau du Mont Roucous a une résistivité électrique de 40000 ohms (pratiquement la pureté de l’eau de pluie) et l’eau de Contrexe ville 300 ohms seulement.

Faites le test vous-même !

Un autre test intéressant que chaque consommateur peut faire lui même est de comparer la solidité du plastique d’une bouteille vide ayant contenu une eau très minéralisée, avec une bouteille vide ayant contenu une eau type Volvic, Mont Roucous ou Katel Roc… la première bouteille est très cassante, la deuxième a conservé toute son élasticité.

Les qualités physiques sont donc, elles aussi, très modifiées et altérées. Beaucoup de consommateurs se souviennent des problèmes survenus, il y a quelques années, au niveau de l’instabilité du PVC quand il est en contact avec des eaux très minéralisées.

Nous venons récemment d’avoir des renseignements confidentiels communiqués par des biologistes attaches aux contrôles de la stabilité des emballages PVC de ces grandes sources. Ces experts ne nous ont pas caché leur inquiétude. Le problème reste entier… Non seulement le ministère de la Santé devrait interdire les eaux minéralisées au-dessous de 5000 ohms, mais interdire les bouteilles plastique pour ces eaux, qui aggravent encore l’empoisonnement des consommateurs. Nous ne le rappellerons jamais assez, on ne doit embouteiller dans le PVC que des eaux légères, les autres sont à consommer directement au griffon.

Et le verre ?

Pour les eaux très minéralisées, conditionnées en bouteilles verre ou plastique, elles devraient être interdites, reste donc le choix, verre ou plastique, pour les eaux légères. Le verre est plus instable qu’on ne le pense.

Le Laboratoire de toxicologie de Toulouse a réalisé d’autres expériences comparatives fort intéressantes. Ces spécialistes ont laissé de I’eau du Mont Roucous pendant une année dans une bouteille de verre.

Résultat : ils n’ont pas eu à doser de PVC mais des sels de plomb dissout ! Pourquoi ce plomb ? Tout simplement parce qu’il constitue un des composants du verre associé aux silices, souvent en quantité minime mais toujours combiné. ll fallait s’y attendre, le verre ne résiste pas à une eau légère et acide (pHmoins de 6,5)… Certes, la quantité de plomb est encore dans les normes acceptables, de plus, il est rare de stocker une eau aussi longtemps. ll fallait cependant parler de cette expérience pour ouvrir les yeux de certains inconditionnels du verre.

Conclusion :

Les vrais dangers du PVC. Une fois de plus, les positions tranchées et manichéennes ne correspondent pas à la réalité. La vérité est plus difficile à cerner. L’eau pure faiblement minéralisée ne présente pas de danger pour le consommateur quand elle est dans du plastique.


Les bouteilles d’eau les plus récentes sont en PET. Ce matériau ne contient pas de bisphénol A, à la différence des gourdes ou biberons réutilisables, fabriqués en polycarbonate. Le bisphénol est également présent dans les revêtements intérieurs des canettes et des boîtes de conserves ainsi que dans les réseaux d’eau potable (revêtements des canalisations).

Repérer les types de plastique des bouteilles d’eau :

logo plastique pvc

3 PVC ou V : Polychlorure de vinyle

Utilisations courantes : boites alimentaires, bouteilles d’eau minérale, films alimentaires, flacons, jouets. Le PVC est considéré comme un matériau à la fois dangereux pour l’environnement et la santé. Il contient du DEHA. Le cadmium ou les composés organostanniques sont des substances toxiques couramment utilisées comme stabilisants dans les PVC.

logo plastique other

7 Other ou Autre : habituellement du polycarbonate

Utilisations courantes : récipients alimentaires (bouteilles de ketchup…), biberons, les bouteilles en plastique de 20 litres, gourdes, gobelets en plastique rigides (habituellement rigides, translucides et colorées). Contient du bisphénol A.

Conseils d’utilisation des plastiques alimentaires

  • Evitez de passer des récipients en plastique au micro-ondes : ne vous fiez pas aux mentions « micro-onde » souvent peu fondées.
  • Evitez d’utiliser les films plastiques, et si vous les utilisez, éviter qu’ils entrent en contact avec les aliments.
  • logo plastique pet Les bouteilles d’eau en plastique, en PET (catégorie 1) ne sont pas concernées par le bisphénol, et sont considérées non dangereuses.
  • Réchauffez de préférence les aliments ou les liquides dans des récipients en verre.
  • Evitez de mettre des aliments gras dans des récipients en plastique ou d’utliser des détergents puissants pour les laver : ils accroissent la libération de bisphénol A.

Conclusion :

Il n’existe probablement aucune solution parfaite. Par exemple, on ne connaît pas tous les composants ou traitements de surface décoratifs des récipients en grès… Cependant, une chose est certaine : plus le récipient est grand plus le rapport volume/surface diminue ; en d’autres termes il est avantageux de privilégier les contenants de plus grand volume (quel que soit le matériau choisi) et d’éviter les petits.

Déjà 10 réponses, rejoignez la discussion !

ockyos dit :

9 avril 2013

Bonjour, pour actualiser votre article très détaillé et instructif, donc utile, la bouteille d'eau minérale de marque Mont Roucous est à ce jour en plastique PET . Ils ont publié en outre sur leur site une analyse scientifique sérieuse de leur eau embouteillée après un article critique du 25 mars de 60 millions de consommateurs sur la qualité de ces eaux . Voilà les éléments du débat apportés par cette société : http://www.mont-roucous.com/

Iyamuremye dit :

12 mars 2016

finalement quel outil peut- on utiliser pour conserver et consommer l'eau?

Alphapole dit :

15 mars 2016

Selon nos informations, le mieux est une bouteille plastique ayant contenu une eau pure : par exemple Mont Roucous, Montcalm, etc. Par ailleurs, le mieux est de prendre une bouteille de 5 litres, car plus le volume est grand plus le ratio de contact avec le recipient est faible.

GOBERT dit :

17 septembre 2016

pardon autre question vaut il mieux transvaser les surgelés dans des boites en verre car là aussi ce sont des sacs plastiques d'origine nocifs ou pas merci de vos réponses

Alphapole dit :

19 septembre 2016

oui, le problème est totalement différent pour stocker la nourriture solide : dans ce cas, le verre est idéal.

katigou Nicolas dit :

12 mars 2017

Svp,moi je suis de groupage o+,entre une de roboner et celle embouteillée,la kel vous me conseillez de boire et pourquoi ? Excusez moi pour le dérangement .

Alphapole dit :

14 mars 2017

Bonjour, les specialistes des regimes en fonction des groupes sanguins recommande d'eviter systematiquement l'eau du robinet et l'eau gazeuse pour certains groupes. La bioelectronique et tous les naturopathes recommandent de boire une eau tres pure type Montcalm pour les eaux en bouteille ou de l'eau du robinet mais purifiee par osmose, comme le recommandent les Drs Kousmine ou Joyeux. Bonne journee

Mathieu dit :

10 octobre 2017

Dans l'idéal on ne réutilise pas une bouteille usagée même si elle n'a contenu que de l'eau car vous ne savez pas si elle a été exposé a des variations de températures importantes, durant son transport. L'été dans les dépôts la température peut monter à 35 40° et là oui le plastique peut se dénaturer. Si vous souhaitez transporter de l'eau régulièrement mieux vaut acheter une gourde ou si vous avez besoin de plus grande quantité d'eau prendre des bidons neufs tel que celui ci : https://nettoyer-la-maison.com/stockage-conditionnement/182-bidon-plastique-naturel-3-l-vide-avec-bouchon-muni-d-une-bague-d-inviolabilite.html L'ennemi du plastique en premier lieu est la chaleur. Comme pour les aliments solides que l'on réchauffe au micro onde dans la barquette plastique, c'est pas tip top pour la stabilité et la neutralité de la barquette. Il est préférable de verser la nourriture dans une assiette et de décongeler ou faire chauffer ensuite.

sadi dit :

14 octobre 2017

dans ma province il s'observe un taux élevé d'empoisonnement ces derniers temps, aussi une reutisation massive des bouteilles en plastique exposées des journées entières sous le soleil par les vendeurs au marché aux puces. peut on conclure qu'il y a un rapport entre

freddy dit :

25 octobre 2017

PET 1 au cul des bouteilles d'eau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *