Magnétothérapie dans le quid

■ Magnétisme (magnétothérapie). Origine : avant J.-C. : Xe s. Atharvaveda, texte indien, mentionne l’usage de la magnétite contre douleurs et poisons. IVe s. Aristote est le premier Occidental à en avoir laissé un écrit. Après J.-C. : vers 200 le médecin grec Galien redécouvre que les douleurs peuvent être soulagées en appliquant localement des aimants. XVIe s. le médecin Paracelse découvre les effets biologiques distincts des 2 pôles et rédige le 1er traité occidental. 1679 1e physicien Maxwell en commente les principes dans De Medecina Magnetica. XIXe- XXe s. Charcot note l’effet tranquillisant du magnétisme sur le système nerveux. 1997 une étude publiée dans la revue médicale Lancet démontre l’efficacité sur les douleurs dans 76 % des cas (étude en double aveugle contre placebo). Principes : outre l’influence des aimants sur la propagation des messages électrochimiques des nerfs, les champs magnétiques influent sur les molécules d’eau, les radicaux libres, les enzymes, etc. Matériel utilisé : des micro-aimants de 5 mm jusqu’aux blocs magnétiques de 2 kg, polarisés selon l’usage scientifique international (voir définition p. 231 a). Le pôle sud est anti-inflammatoire et antalgique et le nord vasodilatateur et décontracturant, (travaux du Pr Baron, CNRS). Indications : reconnues officiellement : rhumatismes (effets positifs : 80 %), lumbago (77%), calculs rénaux (61,3 %, en buvant de l’eau magnétisée), tendinites (80 %), entorses (84 %), crampes ; des tradi-praticiens : cholestérol, œdèmes, hémorroïdes, constipation, hypertension, insomnie… Adresse : Alphapole, 73, rue Pierre Audry, 69009 Lyon.

■ Magnétisme (mesmérisme). Connu dans l’Antiquité, utilisé par les Égyptiens. Etudié par Franz Anton Mesmer (All., 1734-1815) dans Mémoire sur la découverte du magnétisme animal. XIXe s. : développé en France par Henri Durville à l’origine du naturisme médical. On distingue le magnétisme physique ou minéral des magnéticiens, émis par des aimants, de celui dit animal émanant des magnétiseurs, non mesurable au magnétomètre donc de nature différente. Principes : magnétisme vital (végétal, animal ou humain) : pas d’explication scientifique reconnue. Le magnétisme mental relève de l’hypnotisme et dans certains cas de la psychokinésie (action mentale à distance). ► Mesmer, Durville et leurs élèves combinaient magnétothérapie et mesmérisme.